Latex

LATEX est un système de composition de documents et plus exactement un ensemble de macro-commandes destinées à faciliter l’utilisation de TEX. TEX (« tèk ») est un puissant programme de mise en forme de documents, basé sur le balisage.

Ce programme a été créé par Donald E. Knuth en 1977 pour l’édition scientifique, mathématique en particulier, et reste largement utilisé dans le domaine de l’édition scientifique.

TEX, qui est un langage de description formel, présente des particularités qui le distingue des autres langages informatiques, dont le fait que son dernier bug a été corrigé... en 1993. De fait, TEX est un des rares (le seul ?) programme terminé, ce qui est assez rare pour être souligné.

LATEX (« latèk ») est un moteur créé par Leslie Lamport en 1986, reposant sur TEX, plus facile d’utilisation que TEX. La version actuelle, datant de 1994 est LATEX 2ε. Contrairement à TEX, ce moteur continue lui d’évoluer et la future version devrait ainsi être la version 3.

 

Installation

Installer le paquet texlive, qui contient une distribution LATEX. On peut également installer le paquet texlive-lang-french qui contient le support du français, ou le paquet texlive-full qui a des dépendances sur tous les paquets TeXLive.

 

Introduction :

 

LATEX est sensible à la casse !

 

  • Quelques caractères ont des significations particulières sous LATEX : $, &, %, #, {, }, _, \, ^, ~
    — % : le reste de la ligne est un commentaire
    — \ : introduit une commande (un identificateur sans chiffre)
    — ~ : espace insécable
  • Pour pouvoir utiliser ces caractères dans un document, il faut les préfixer d’un antislash
    (\), sauf pour \ qu’il faut écrire \textbackslash

 

Squelette minimum

Le squelette minimum d’un document LATEX est :

\documentclass{article}
% En-t^ete du document
\begin{document}
Corps du document
\end{document}

 

La commande \documentclass permet de choisir un modèle de document : book, report, article, letter

  • Le corps du document se situe dans l’environnement document, délimité par \begin{document} ... \end{document}
  •  
  • L’en-tête du document permet de déclarer des extensions (packages), notamment celles relatives au français
  •  
  • encodage de caractères
    • \usepackage[utf8]{inputenc}
    • \usepackage[T1]{fontenc}
    • support du français :
    • \usepackage[french]{babel} (recommandé) ou
    • \usepackage{french}

 

Généralités

Quelque remarques :
— Les espaces multiples sont ignorées
— Les retours à la ligne dans le source sont considérés comme des espaces dans le résultat
— Une ligne vide dans le source est considérée comme un changement de paragraphe
— Avec le support du français, les espaces du source sont automatiquement converties en différentes sortes d’espaces dans le résultat (insécable, 3/4,...)
\\ permet de passer à la ligne (sans changer de paragraphe)

Les packages sont des extensions permettant de faciliter certains choses/détails facilement, ils se placent entre \documentclass & \begin{document}

Un environnement commence par \begin{...} et se termine par \end{....}

 

Rappels rapide :

 

\\ permet de passer à la ligne (sans changer de paragraphe)

Les accents :

\'e = é ;  \^a = â ;  \"i = ï

(on peut utiliser le package inputenc pour faciliter les accents, avec encore UTF8 !)

 

Paragraphe

\parindent=1cm : si on veut changer l'espace d'indentation, pour éviter les problèmes, il est préférable de le mettre avant un \begin....

\par ....[texte]

\\ à la fin d'une ligne + saut de ligne 

 

Effets de style :

texte en gras : \textbf{Exemple}

texte en italique : \textit{Exemple}

texte souligné : \underline{Exemple} (OU avec l'extension soul \usepackage{soul} [à tester soulutf8])

texte en roman : \textrm{Exemple}

texte en "machine à écrire" : \texttt{Exemple}

texte en "petit capitales" : \textsc{Exemple}

mettre un truc en relief : \emph{texte en relief}

( Il était une fois un \emph{loup}. )

 

Tailles de caractères

Pour tout le document, dans \documentclass[a4paper, 12pt], on peut spécifier la taille du papier et la police par défaut (10, 11 & 12pt).

En LATEX, les tailles de caractères ne se définissent pas dans l’absolu, mais de façon relative :

image-1604676401752.png

Création de liste :

liste juste avec des points : \begin{itemize} \end{itemize} (liste non ordonnée)

  • 1
  • 2
  • 3

liste numérotés : \begin{enumerate} \end{enumerate} (liste ordonnée)

  1. abc
  2. def
  3. gh

environnements d’alignements :

  • center : centre le texte contenu
  • flushleft : aligne à gauche
  • flushright : aligne à droite

Chaque élément d'une ligne est introduit grâce à \item

\begin{itemize}

   \item un

   \item deux

   \item trois

\end{itemize} (liste non ordonnée)

 

  • un
  • deux
  • trois

Pour modifier le symbole de la puce, on peut faire \item[$], et le symbole de la puce sera $

 

Corps de base à utiliser

\documentclass[a4paper, 12pt]{article}

 

\usepackage[utf8]{inputenc}

\usepackage[french]{babel}  % package qui permet de mettre des espaces selon la langue mise en paramètre

\usepackage[T1]{fontenc} % permet de bien gérer les accents

 

%\parindent=1cm (si on veut changer 

 

\begin{document} %appelé environnement

 

\end{document}

 

 

\documentclass permet de choisir un modèle de document : book, report, article, letter

[a4paper, xpt, etc...] sont des éléments optionnels mais qui permettent de changer des éléments "par défaut" du document (par défaut il n'y que 10, 11 & 12 points qui sont pris de base)

 

 

 

 

 


Revision #2
Created Fri, Nov 6, 2020 1:32 PM by Damien
Updated Fri, Nov 6, 2020 5:22 PM by Damien